Graffitis de sols

0
Graffitis de sols

L’artiste catalan Javier de Riba a choisi le sol pour toile blanche. Sa spécialité ? Des patterns au look de carrelage vintage de grandes maisons. Sa technique ? Le pochoir et le Poska. Ses terrains favoris ? Les sols abîmés de maisons délabrés, les escaliers ou même la terre. Enjoy ! Galerie photos :   crédit photos : Javier de Riba – via


04 juin 2015 | Art & Culture par
LIRE LA SUITE

Urban Mandalas

0
Urban Mandalas

L’étudiant street artist Arthur-Louis Ignoré s’est fait connaître à Rennes avec ses mandalas urbains réalisés sur les trottoirs et murs de la ville. Seuls la pluie ou le piétinement naturel des passants décident de mettre fin à ces tags poétiques. Galerie photos : crédit photos : Arthur Louis Ignoré – via


01 mars 2015 | Art & Culture par
LIRE LA SUITE

Street art et fleurs à l’anglaise

0
Street art et fleurs à l’anglaise

Les graffitis prennent des airs de papier peint vintage dans les rues de Madrid ! Le collectif street-art Escif a osé reprendre ce fameux motif de fleurs vintage à l’anglaise pour habiller un pan de mur extérieur d’appartements. Un style qui bouscule les codes du street-art qu’on adore ! Galerie photos : crédit photos & via


14 février 2015 | Art & Culture par
LIRE LA SUITE

Des graffitis dans la poudreuse

0
Des graffitis dans la poudreuse

Voilà un nouveau type de graffiti éphémère inventé par l’artiste new-yorkais Faust : les typographies dans la neige. Sur les ailes des voitures garées dans la rue, le graffeur n’a besoin d’aucun autre artifice que son doigt pour écrire ses messages dans des calligraphies élégantes et féminines. Plus joli que ce qu’on faisait enfant… ! Galerie photos : crédit : faust new york – via


11 février 2015 | Art & Culture par
LIRE LA SUITE

Les mandalas descendent dans la rue

0
Les mandalas descendent dans la rue

Après la mode des cahiers de coloriage de mandalas, ces rosaces bouddhistes s’affichent désormais sur les murs (et même des voitures !) grâce au talent des street artists japonais Hitotzuki (Kami & Sasu). Du graffiti zen ? Galerie photos : crédit photos : Hitotzuki – via


23 décembre 2014 | Art & Culture par
LIRE LA SUITE

Graffitis phosphorescents

0
Graffitis phosphorescents

Discret le jour, illuminé la nuit, ce n’est pas de loup-garou dont on parle mais de graffiti. Vous pourrez admirer en plein Paris la dernière œuvre urbaine de l’artiste espagnol SpY « I’m not a real artist » réalisée pendant le festival Nuit Blanche. Une typographie presque invisible la journée qui s’illumine le soir grâce à l’utilisation de peinture phosphorescente. Galerie photos : crédit photos : SpY – via


22 octobre 2014 | Art & Culture par
LIRE LA SUITE
7 pages